Archives par mot-clé : réflexions sur création

Matières et sentiment d’existence (extrait)

Conférence donnée au GRETT et parue dans la revue Synodies en 2017.

« J’ai vraiment l’impression que ça commence » dit une patiente à la fin d’une séance.

Quelque chose vient à travers la matière qui émeut parce qu’on sent qu’elle s’adresse à soi. Quelque chose en soi, jusque là, donnait la sensation d’avoir été délaissé, quand cela advient, quelque chose qui semble d’un au-delà de soi et pourtant très intime est reconnue. Tout s’accorde, un instant… Dans ces moments de grâce, quelque chose ‘commence’ qui est ressenti comme le serait un mythe fondateur, un nouveau fondement ; le sentiment d’exister « pour de vrai » peut faire alors irruption avec beaucoup d’émotion.

Cette expérience n’est ni une mise en miroir de soi vers soi, ni une fusion, ni une recherche d’union mystique avec le monde mais un entre-deux en mouvement entre soi et le monde dans ce qu’il a d’extérieur à nous. C’est en fait une pleine participation au monde qui requestionne profondément ce pont de vibrations harmoniques entre expérience intime et rencontre avec le dehors. Cette expérience offre à la personne des éléments d’une nouvelle trame à partir de laquelle peut se recomposer sa façon d’exister.

Cette attention à la matière a un profond pouvoir de relance du processus vital de création.

C’est une histoire de dessaisissement et de jaillissement où quelque chose de profond de la personne se resynchronise au monde.

On est le témoin de dynamiques secrètes de l’être dans le temps de ces propres commencements d’où émerge alors souvent une impression de retrouvailles inattendues.

Article complet publié dans la revue Synodies

De l’informe à la non-forme

Extrait d’un article paru dans la revue “Art et thérapie” n°106/107
…Je choisis d’explorer ce passage où nous plonge avec inquiétude cette errance avant l’apparition de la forme, ce passage de l’informe à ce qu’on pourrait appeler la non-forme, la non-forme n’étant ni vraiment rien ni vraiment encore quelque chose…

La non-forme

Entre le rien et le quelque chose, que se joue-t-il ? Entre le fait d’être là ou de ne pas y être ? Entre exister et ne pas exister ?
Au lieu de s’agripper à tout indice de forme pour combler l’avidité à trouver du sens, au lieu de chercher à échapper le plus rapidement possible à cette séquence inconfortable et angoissante où rien ne se décide encore : s’y maintenir.
On renonce à cette tension vers la forme en apprivoisant notre peur de nous perdre avant cette frontière apaisante où les formes se posent, pour prendre le risque d’être traversé par ce qu’on reconnaîtra comme les premières lois d’émergence du vivant et de la création qui innervent toute matière.
Le pari est d’habiter ce lieu inhabitable, ce ‘non-lieu’, espace sans trace sans aucune empreinte qui y mène ou qui en sort, flottant hors de tout ; ce n’est ni ici, ni là -bas ; et pourtant, cela existe.


(…lire la suite de l’article
en téléchargeant le fichier pdf)

Continuer la lecture de De l’informe à la non-forme