La valeur d’un fait

Ce petit garçon modèle  la “tête au carré” de ses frères avec qui il se bat et leur montre ensuite fièrement le modelage. Ce glissement de l’expression imagée à l’objet est libérateur pour lui ; l’objet créé mis dans la réalité, s’impose par l’évidence de sa présence. Il ne s’agit pas simplement d’une métaphore mais il y a là réalisation d’un objet qui a la force d’un fait.

A partir du moment où l’on donne forme, cela a la valeur d’un fait. 

“Cela a eu lieu “ dit Daniel Mesguisch “et rien ni personne ne peut le contester. ”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*